Le Profil perdu

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Stances sur une aquarelle de la princesse M***
Qu’elle me plaît, en son costume antique,

Cette beauté, blanche sur un fond noir,

Rêve d’amour qu’un pinceau poétique

Cache à demi, pour mieux la faire voir !
On n’aperçoit de toute la figure

Qu’un bras superbe et qu’un profil perdu ;

Mais si charmant, si parfait, qu’on augure

Bien des trésors dans ce sous-entendu !
Un lourd chignon baigne la nuque blonde,

Flots d’or où luit un peigne en diamants ;

Vénus ainsi dut, au sortir de l’onde,

Tordre et nouer ses cheveux écumants.
À l’art exquis s’ajoute le mystère,

Le Sphinx coquet irrite le désir,

Mais il dit tout en paraissant se taire;

S’il se tournait, nous mourrions de plaisir !
1865

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.