Quand je suis au bord de la mer

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Quand je suis au bord de la mer

Afin de rester toujours jeune

Comme Aphrodite je déjeune

De soleil et de lune dîne
je me sens devenir ondine

Qui joyeuse où l’onde est amère

Ne souhaite pour son sommeil

Pas d’autre oreiller que les vagues
Si sur le sable le soleil

Luit, comme perdue une barque

Plus n’ai besoin de vos attraits

Votre éponge ni votre craie,
Vénus, pour dormir éveillée

Aux âmes de larmes mouillées

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.