Dans la rue-des-Deux-Décadis

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Dans la rue-des-Deux-Décadis

Brillait en devanture

Un citron plus beau que nature

Ou même au Paradis ;
Et tel qu’en mûrissait la terre

Où mes premiers printemps

Ombrageaient leurs jours inconstants

Sous ton arbre, ô Cythère.
Dans la rue-des-Deux-Décadis

Passa dans sa voiture

Une dame aux yeux d’aventure

Le long des murs verdis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.