Pauca mihi

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Bon pied, bon œil, or je ne les ai plus,

Puisque je rampe en vertu d’une arthrite,

Et que je vois si peu, grâce à l’invite

De verres à me trahir résolus ;
Mon estomac, jadis divin et plus,

Plonge — depuis quand donc ? — dans la pituite

Pour ne jamais, même sans nulle cuite,

S’en tirer que par ô quels trucs fallus !
Le Dé-cou-ra-ge-ment, enfin ! commence

À m’envahir très sérieusement :

Ce serait fait pour s’ennuyer vraiment
Si je n’avais eu cette chance immense,

En ce malheur triplement réussi

De devenir biblio-chose aussi !

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.