Gueux de Paris

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Ballade Ponchon
Vous pouvez être un grand savant,

Aussi grand qu’on se l’imagine,

Avoir noirci fort et souvent

Votre papier de plombagine,

Mettre votre esprit en gésine,

Pour vous bourrer le cabochon,

Vous ne serez qu’une aubergine

Si vous n’avez pas vu Ponchon.
Allez où vous pousse le vent,

En France, en Amérique, en Chine,

Allez du Ponant au levant,

Du nord au sud, ployant l’échine ;

Voyez le salon, la cuisine ;

Vous ne serez qu’un cornichon,

Cornichon comme à l’origine,

Si vous n’avez pas vu Ponchon.
De Ponchon je suis le fervent,

Ponchon est grand comme une usine.

Ponchon est le seul vrai vivant.

Et j’attraperais une angine,

Criant comme une merlusine,

Pour que, du palais au bouchon,

Chacun pût dire à sa voisine:

Si tu n’avais pas vu Ponchon !!!
ENVOI
Prince, homme ou femme, ou androgyne,

Vous ne valez pas un torchon

Et n’aurez jamais bonne mine

Si vous n’avez pas vu Ponchon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.