L’azur d’un soir gris…

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

L’azur d’un soir gris.

Un vague arc-en-ciel s’allonge et verdit

Sur la côte obscure ;

Sa courbe légère et rose grandit

De plus en plus pure.

À l’endroit où l’arc suave incliné

Rejoint la colline,

Les arbres d’hiver prennent sa clarté,

Dans leurs branches fines.
1910

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.