J’ai laissé de mon sein de neige

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

J’ai laissé de mon sein de neige

Tomber un oeillet rouge à l’eau.

Hélas ! comment le reprendrai-je

Mouillé par l’onde du ruisseau ?

Voilà le courant qui l’entraîne !

Bel oeillet aux vives couleurs,

Pourquoi tomber dans la fontaine ?

Pour t’arroser j’avais mes pleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.