Pièce à grand Spectacle

L’ami sans cœur ou le théâtre

Adieu

Celui qui est trop gai

c’est-à-dire trop rouge

pour vivre loin du feu des rampes

De la salle

ficelles pendantes

Des coulisses

on ne voit qu’un nuage doré

machine volante

Le Régisseur croyait à l’amour d’André

Les          trois                coups

L’oiseau        s’envole

On avait oublié de planter le décor

Tintamarre

Le pantin verse des larmes de bois

Pour Prendre Congé
LOUIS ARAGON *
*Il revient saluer.

Évaluations et critiques :

Pièce à grand Spectacle
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Vous voulez rejoindre la communauté des poètes? Laissez-nous savoir ce que vous pensez de ce poème!

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x