Bien que Fortune en haut degré te range

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

Bien que Fortune en haut degré te range

Dessus sa roue, et combien que Nature

Pour t’embellir sur toute créature,

Te fasse luire en cette beauté d’Ange,
Si ne dois-tu dépriser la louange

Que tu reçois de moi, car l’écriture,

Plus que beauté mortelle, beaucoup dure :

L’écrit demeure, et fortune se change.
Crois que vieillesse enfin arrivera,

Laquelle, ou bien la mort, te privera

De ces doux traits dont mon coeur tu allumes,
Mais soient les coeurs amants réduits en cendre,

Si se feront encor par tout entendre

Les beaux écrits des amoureuses plumes.

Recommander

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on linkedin

CITATIONS ET EXTRAITS

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.